Kayak Polo

C’est  vers le milieu des années 1980 que s’est développé le kayak-polo en France (surtout dans l’Ouest : Normandie et Bretagne) et à l’ASCPA. Depuis, des équipes se sont créées dans toutes les régions.

Kayak-polo, Philippe Pfister

En bleu et blanc, Philippe Pfister, entraîneur de l’Ascpa, double champion du Monde, champion d’Europe, champion des World Games… (match international France – Pays-Bas)

matthieu deletre - mondiaux 2014

Matthieu Delêtre, de l’Ascpa, double champion du Monde, champion d’Europe (U 21)

Tassia Konstantinidis, de l’Ascpa, médaille de bronze aux championnats d’Europe 2017 (U 21)

 

 

 

 

 

 

 

 

Longtemps aux portes de l’élite nationale, l’équipe 1 de l’ASCPA a acquis ses premiers titres de noblesse en 1993 en terminant 5e de la Coupe de France, performance restée unique encore à ce jour pour une équipe de nationale 2 (N2).

L’ASCPA accueille parmi ses membres deux anciens champions du Monde et champions d’Europe : Philippe Pfister et Matthieu Delêtre ; et maintenant aussi Tassia Konstantinidis, médaille de bronze aux Europe 2017 (U21).

  • 1993 : 2e place au championnat de France nationale 2 (N2), avec un seul match perdu sur l’ensemble de la saison, contre l’équipe championne de France ; 5e de la Coupe de France
  • 1994 : montée en nationale 1 (N1)
  • 1995 : notre équipe 2 est championne de nationale 3 (N3) en restant invaincue sur la saison
  • 1996 : 6e en N1, 5e à la Coupe de France
  • 1997 : 6e place au championnat de France N1, 3e de la Coupe de France
  • 1998 : 5e place au championnat de France N1, 3e de la Coupe de France, accession de Philippe Pfister en équipe de France
  • 1999 : 3e marche du podium au championnat de France N1, second de la coupe de France ; Philippe Pfister champion d’Europe avec l’équipe de France
  • 2000 : vice-championne de France N1
  • 2001 : 5e place au championnat de France N1, les anciens raccrochent
  • 2002 : des jeunes viennent étoffer le noyau des anciens. L’équipe décide de repartir en Nationale 3 qu’elle survole et finit championne de France N3 pour remonter en N2 en 2003.
  • 2003 : 15e place au championnat de France N2
  • 2004 : 3e place au championnat de France N2, montée en N1
  • 2005 : joue en N1, termine 8e
  • 2006 : joue en N3 sous la direction de Nicolas Delêtre après le départ des deux piliers de l’équipe N1 ; Philippe Pfister est Champion du Monde avec l’équipe de France dont il est aussi capitaine et entraîneur
  • 2007 : joue en N3, l’entraîneur est  Freddy Schaetzlé, termine 2e ; Philippe Pfister est médaille de bronze au championnat d’Europe avec l’équipe de France
  • 2008 : joue en N2, l’entraîneur est Philippe Pfister, termine 5e ; Philippe Pfister est vice-champion du Monde avec l’équipe de France
  • 2009 : joue en N1, termine 11e ; Philippe Pfister est champion des World Games (l’équivalent des jeux olympiques pour les sports non olympiques) avec l’équipe de France
  • 2010 : joue en N2, termine 1e ; 7e à la Coupe de France ; Philippe Pfister est à nouveau champion du Monde avec l’équipe de France
  • 2011 : termine 11e en N1 ; 10e à la Coupe de France
  • 2012 : termine 14e en N1 ; Matthieu Delêtre (photo ci-dessus) est champion du Monde U21 avec l’équipe de France
  • 2013 : joue en N2, termine 1e ; Matthieu Delêtre est champion d’Europe U21 avec l’équipe de France
  • 2014 : joue en N1, termine 4e ; 4e au Tournoi des As ; Matthieu Delêtre est à nouveau champion du Monde U21 avec l’équipe de France
  • 2015 : termine 5e en N1 ; 2e à la Coupe de France ; 6e au Tournoi des As
  • 2016 : termine 10e en N1 ; l’équipe 2 (hommes) termine 1e de la N4 et monte en N3 ; l’équipe féminines (équipe « Alsace », avec des joueuses extérieures) termine 7e en N1 Dames ; Philippe Pfister devient entraîneur de l’équipe de France des moins de 21 ans (U21).
  • 2017 : trois équipes participent aux championnats de France ; l’équipe 1 en N1 Hommes (termine 9e/14), l’équipe féminine en N1 Dames (termine 8e/11) et l’équipe 2 en N3 Hommes (termine 9e sur 14). Les filles terminent 4e à la Coupe de France. Tassia Konstantinidis remporte la médaille d’argent à la coupe d’Europe des Nations (ECA Cup) et la médaille de bronze aux Championnats d’Europe avec l’équipe de France féminine U21. Denis Loubet raccroche sa pagaie après 20 ans de pratique au sein de l’équipe 1.

Principes du jeu de kayak-polo

Deux équipes de 5 joueurs se disputent un ballon à la main où à l’aide de la pagaie sur une surface de jeu rectangulaire de 25 à 50 mètres de longueur maximum, équipée de 2 buts surélevés à 2 mètres, et d’une taille de 1,50 m par 1m. Ces deux équipes ont deux mi-temps de 10 minutes pour se départager avec une pause de 2 minutes pour changer de côté et recibler leur stratégie de jeu.

L’objectif est de marquer le plus de buts possibles ; pour cela, le poloïste dispose de différentes techniques pour s’emparer du ballon :

  • la classique : à la main,
  • à la pagaie,
  • et même avec le bateau.

Pour la conquête du ballon tout est autorisé ou presque (dans la limite du règlement) y compris pousser son adversaire à l’eau quand celui-ci se trouve à au moins 1mètre du bateau.

Les mesures minimales du kayak sont de 2 m pour sa longueur, de 60 cm pour sa largeur et de 7 kg pour son poids. Les extrémités avant et arrière sont arrondies et une protection (bourrage) doit y être solidement fixée. Un gilet de sauvetage doit assurer en plus une protection significative contre les coups (pagaies, kayak….). Un casque de protection avec visière (grille) est obligatoire.

Le kayak-polo comprend des compétitions régionales, nationales (championnats de France en plusieurs divisions) et internationales (championnats d’Europe et du Monde). Ces sport n’étant pas olympique, il est donc présent aux World Games.