Historique

Il était une fois l’ASCPA…

    • Après guerre sur les idées de 1936 les gouvernements donnent l’impulsion pour la mise en place des Services Départementaux de la Jeunesse et des Sports (SDJS) chargés d’une mission sociale : permettre au plus grand nombre de pratiquer des activités sportives, de plein air et de loisirs. Ces services étaient à chaque changement de gouvernement remis en cause et ballottés entre d’autres ministères ou secrétariats de tutelle. Ces va-et-vient politiques n’étaient pas favorables à la stabilité sur le plan local d’autant que la gestion financière de l’Etat était lourde et qu’il était impossible d’y associer des aides départementales , communales…
    • Ainsi a germé en 1957, au sein de la Direction de la Jeunesse et des Sports, l’idée d’une structure départementale assurant une couverture morale et juridique pour toutes les activités créées et pour assurer la formation des cadres : l’Office Départemental de l’Enseignement Sportif et du Plein Air voit le jour par son inscription au registre des associations au tribunal d’instance le 4 juillet 1958 selon les dispositions de la loi de 1901 pour les associations à but non lucratif.
    • C’est dans le Bas-Rhin que l’Office s’est le mieux développé. Les pionniers idéalistes étaient tous issus de la Direction Départementale. C’étaient d’anciens instituteurs, éducateurs spécialisés, sportifs, ouvriers d’usine recrutés par le SDJS à titre précaire et qui avaient charge d’un secteur dans le département. Ils étaient dix avec leur président M. André Tondeur, inspecteur et son secrétaire M. Jean Vouaux
    • Secteur de la jeunesse ouvrière : chargé de la formation physique des apprentis dans les entreprises
    • Secteur du plein air : initiation aux activités nautiques canoë, kayak, voile, montagne, escalade, spéléologie, ski, course d’orientation
    • Secteur d’initiation sportive à l’athlétisme, haltérophilie, aux sports collectifs, basket-ball, hand-ball
    • Secteur féminin : gymnastique pour tous, rythme et danse
    • Secteur des entreprises, des établissements de jeunes : handicapés, aveugles, instituts spécialisés, éducation surveillée, préparation des épreuves du CAP…

 

La base du Heyritz

Elle est créée vers 1950, sur le quart du terrain actuel, sous la dénomination CIN (Centre d’Initiation Nautique) et administrée par René Baumann. C’est un des principaux centre du secteur plein air qui débute avec 3 canoës à 10 places (C10) et des canoës en bois, avec une activité voile à l’avant-port sud. Avec des descentes du Rhin depuis Rhinau, les embarcations montées par péniche, tramway de campagne… parcours des Giessen (bras morts du Rhin) et entraînement à l’eau vive sous le barrage des 7 écluses à Plobsheim, aujourd’hui noyé sous le plan d’eau où l’on pratique maintenant la voile, ou à Sundhouse, toujours en activité.
Puis en 1963 Jean Faye lui succède.
1964 Jean Stéphani devient le nouveau président.
En 1967 l’Office, qui poussait à rendre autonome les sections et centres, rattache la base à l’ASCPA qui regroupait déjà de nombreux centres d’initiation sportive au sein des services de la Jeunesse et des Sports. Cette association n’est pas un club. Au départ, elle comprenait 12 000 membres avec une vocation de développement et de promotion du sport.
C’est Guy Haber qui va développer la base du Heyritz, un projet soulevé dès 1964, consistant à racheter par la ville les terrains environnants pour arriver aux 50 ares actuels et construire de nouveaux bâtiments.
1968 Alfred Pfalzgraf devient président.
1971 finalisation de l’achat des terrains.
1974 fin de la construction du bâtiment principal et de la pyramide.
1980 Louis Haeringer devient président.
1983 construction du hangar à véhicules.
1989 construction du mur d’escalade extérieur ; Alfred Pfalzgraf redevient président.
1994 le CKCS (Canoë Kayak Club de Strasbourg) rejoint l’ASCPA. Dominique Keller devient président. Introduction de compétitions sportives et organisation de championnats.
1996 construction du hangar à bateaux.
1997 Freddy Schaetzlé devient président.
1999 Jean-Claude Rosenbaum devient président. Mise en conformité de l’association et embauche de nouveaux permanents.
2001 aménagement de la pyramide en complexe d’escalade.
2002 l’ASPTT se fond à son tour dans l’ASCPA.
2005 Philippe Dupuy devient président

Le nouveau mur d’escalade est inauguré le 26 juin 2010 en présence  de

  • Monsieur Pierre-Etienne BISCH, Préfet d’Alsace et du Bas-Rhin
  • Monsieur Serge Oehler, Adjoint au maire de Strasbourg chargé des Sports
  • Monsieur Damien Kleinmann, adjoint au Directeur Régional de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale d’Alsace, représentant Mr le Préfet Délégué du CNDS
  • Monsieur Pascal Mangin, Conseiller Régional représentant la Région Alsace
  • Monsieur Philippe Maurer, Conseiller Général du Bas-Rhin
  • Madame Véronique Hemberger-Pacherie, représentante de Catherine Krauth, Présidente de la CME67
  • Monsieur Claude Schneider, Président de l’Office des Sports
  • Madame Denise Bastian, Présidente de l’EVS, Vice-Présidente de l’ODS

2010 Alfred Schaetzlé devient président.

2014 Nicolas Magaud devient président.