Escalade

Présentation de la section escalade dans son ensemble…

  • La section participe aux manifestations locales, un calendrier est affiché à la base
  • Des sorties sont organisées par la section
  • Des stages sont organisés durant les congés scolaires

escalade_small

S’inscrire à la section escalade c’est

  • être affilié à la FFME (Fédération Française de la Montagne et de l’Escalade)
  • bénéficier de séances d’initiation et de perfectionnement avec un breveté d’état escalade
  • la possibilité de grimper sur un mur extérieur et sur la structure artificielle dans la pyramide située sur un même lieu : la base de plein air du HEYRITZ

L’escalade consiste en une progression du grimpeur sur un support plus ou moins vertical (naturel ou artificiel). L’escalade dite « en libre » implique l’interdiction de s’aider du matériel de protection (corde, encrages, dégaines, pédales, baudrier…) comme moyen de progression. C’est l’escalade dite sportive, la plus pratiquée de nos jours.

En Structure Artificielle d’Escalade (SAE) comme c’est le cas à l’ASCPA, le travail porte essentiellement sur l’apprentissage des techniques du geste et sur le développement des capacités physiques du grimpeur. Les techniques de sécurité propres aux SAE étant rudimentaires, elles sont abordées plus en détail en préparation des stages sur sites naturels ou lors du passage des passeports d’escalade.

Les cours avec les jeunes…

Plus de 60 jeunes de 7 à 18 ans, répartis sur 6 créneaux, participent régulièrement aux séances d’escalade. L’objectif du club est d’amener ces jeunes à devenir des «grimpeurs autonomes»

  • Grimpeur, c’est-à -dire avoir acquis une connaissance globale de l’activité ainsi que de ses différentes modalités (bloc, SAE, falaise, longues voies…), un répertoire gestuel et des capacités physiques propres à l’activité, voir un certain état d’esprit.
  • Autonome, c’est-à -dire maîtriser l’ensemble des manipulations et des techniques de sécurité, ainsi qu’être capable de concevoir sa propre pratique (loisir, compétition, falaise…).

Cette construction du grimpeur autonome se fait à l’ASCPA à travers une approche plurielle de l’escalade, différenciée en fonction des âges et/ou du niveau de pratique. Elle passe en général par :

  • la découverte, l’initiation, les jeux,
  • l’entraînement, la compétition, les passeports escalade
  • les stages et sorties en falaise

Et surtout par le fait de grimper, grimper et grimper, tout en se faisant plaisir

Les jeunes sont encadrés par un moniteur et bénéficient du prêt du matériel. Périodiquement sont organisés des séances permettant dévaluer leur progression par l’obtention des premiers niveaux du « passeport escalade » à savoir :

  • niveau ouistiti
  • niveau grimpeur de bronze

Périodiquement nos jeunes s’exercent sur les murs intérieurs ou extérieurs dans une ambiance ludique avant d’être évalués par petits groupes de six. S’avoir s’équiper, bien connaître le matériel, le vocabulaire et les consignes de sécurité à respecter, avoir une bonne technique d’escalade et pouvoir assurer la montée et la descente d’un autre grimpeur sont les éléments jugés lors des épreuves de premier niveau..

Viendront plus tard les autres niveaux qui se passeront sur des sites naturels avec des techniques plus élaborées faisant intervenir les notions d’espace avec la rencontre éventuelle du vertige.